5 rue Viette, 25700 Valentigney

Nathalie Sejournet : 06 98 32 80 02

Régis Basque : 06 32 61 71 19

Nathalie Sejournet
Thérapeute familiale systémicienne à Valentigney
5 rue Viette, 25700 Valentigney
 

Nathalie Sejournet : 06 98 32 80 02

 

Régis Basque : 06 32 61 71 19

Efficacité de la thérapie familiale

Efficacité de la thérapie familiale/ systémique

L’efficacité de la thérapie familiale/ thérapie systémique est aujourd’hui bien établie en général et pour de nombreux problèmes cliniques spécifiques.

La TF/TS est efficace soit comme traitement unique, soit conjuguée à une autre forme de traitement, tel qu’un traitement pharmacologique, un traitement individuel, social ou éducatif.

Les résultats des recherches les plus récentes que nous présentons ci-après ont été récapitulés et résumés dans plusieurs ouvrages et articles scientifiques de haut niveau que le lecteur trouvera mentionnés en bibliographie ; une de ces références est en langue française (Elkaïm, 2007), une en langue allemande (von Sydow, Beher, Metzlaff & Schweizer, 2007), l’ensemble des autres en langue anglaise uniquement (Carr, 2009a, 2009b ; Fonagy, Target, Cottrell, Phillips & Kurtz, 2002 ; Roth & Fonagy, 2005 ; Nathan & Gorman, 2007 ; Sexton, Alexander & Mease, 2004 ; Shadish & Baldwin, 2003 ; Stratton, 2005).

Efficacité de la thérapie familiale/ thérapie systémique pour des problématiques dans lesquelles les patients ne sont généralement pas les demandeurs directs de soins

La TF/TS s’avère souvent plus efficace que les thérapies individuelles pour des problèmes graves dans lesquels les patients sont peu ou pas demandeurs de soins tels que les comportements antisociaux, les abus de substances, les troubles alimentaires ou encore les troubles psychotiques.

Ces situations sont caractérisées par une difficulté à engager le patient dans les soins et à l’y maintenir. Les refus ou ruptures de soins ont de lourdes conséquences pour l’entourage et génèrent un coût social élevé, notamment en termes d’hospitalisations. L’implication de la famille/partenaire dans le processus de soins pour ce type de troubles s’avère très efficace.

Récapitulatif des principaux résultats de recherche chez les patients généralement non demandeurs de soins :

  • Les troubles du comportement/ problèmes de délinquance juvénile. La TF/TS permet une amélioration significative des troubles des conduites chez les enfants et les adolescents, et ceci de façon plus marquée que lors d’un traitement individuel.

  • Le déficit d’attention et hyperactivité (ADHD) chez l’enfant. La TF/TS permet une amélioration significative des troubles d’attention et d’hyper activité chez l’enfant. Lorsqu’elle est combinée à un traitement pharmacologique, la TF/TS est considérée comme le traitement de choix.

  • Les conduites toxicomaniaques et les problèmes liés à l’alcool. La TF/TS permet une plus forte diminution de la consommation de substance et une meilleure adhésion aux programmes thérapeutiques que les traitements individuels.

  • Les troubles des conduites alimentaires. La TF/TS permet une amélioration significative dans les cas d’anorexie mentale et une diminution plus importante des rechutes que dans les situations de thérapies individuelles. De même, la TF/TS s’avère aussi efficace, voire plus efficace qu’une psychothérapie individuelle dans les cas de boulimie à l’adolescence.

  • Les schizophrénies et autres troubles psychotiques. Les résultats principaux montrent que la TF/TS, conjuguée à un traitement pharmacologique et à un suivi thérapeutique individuel, permet une diminution du nombre de rechutes et augmente l’adhésion du patient au traitement pharmacologique. De plus, la TF/TS permet une amélioration des relations entre le patient et ses proches, en diminuant le stress que ces derniers perçoivent dans la gestion du trouble du patient.

Efficacité des thérapies familiales/ systémiques pour des problématiques dans lesquelles les patients sont généralement demandeurs de soins

La TF/TS s’avère efficace dans de nombreuses situations « classiques » de demande de soins, soit comme traitement unique, soit en combinaison avec d’autres traitements.

Récapitulatif des principaux résultats de recherche chez les patients demandeurs de soins

  • Les troubles de l’humeur. La TF/TS est aussi efficace que les traitements individuels dans les cas de dépression. Elle permet une meilleure adhésion aux soins qu’un traitement pharmacologique. Une TF/TS menée après une tentative de suicide chez l’adolescent réduit l’état dépressif et le risque de récidive suicidaire. De plus, elle permet une meilleure adhésion à un traitement spécialisé. Concernant les troubles bipolaires, la TF/TS combinée à un traitement pharmacologique est l’approche la plus efficace.

  • Les troubles anxieux. La TF/TS, combinée à un traitement pharmacologique, est l’approche la plus efficace pour le traitement des troubles obsessionnels compulsifs et de l’agoraphobie. La TF/TS est plus efficace que les thérapies individuelles pour les enfants/ adolescents souffrant d’anxiété et leur famille en difficulté.

  • Les troubles psychosomatiques chez l’enfant et l’adulte. La TF/TS est efficace dans le traitement des douleurs chroniques, ainsi que pour l’énurésie, l’encoprésie, le diabète, les douleurs chroniques abdominales et l’asthme.

  • Les troubles psycho-sexuels. Les troubles psycho-sexuels sont, dans la plupart des cas, accompagnés de détresse conjugale, ce qui renforce l’indication d’une prise en charge en couple. Les principaux résultats indiquent que la TF/TS est efficace pour les troubles du désir chez l’homme et chez la femme, l’anorgasmie, le vaginisme et les dyspareunies. De plus, les troubles érectiles ainsi que l’éjaculation précoce sont le plus efficacement traités dans le cadre d’une TF/TS combinée à un traitement pharmacologique.

  • La détresse conjugale. La TF/TS est reconnue efficace dans la réduction de la détresse conjugale, en particulier lors de thérapies comprenant en moyenne une vingtaine de séances.

Etudes de « coût-efficacité »

L’ensemble de ces études met en évidence la rentabilité économique de la TF/TS, tant pour le patient que pour les membres de son entourage. Elle offre un bon rapport qualité-prix et est souvent moins coûteuse que d’autres types de traitements en donnant lieu, notamment, à une réduction du recours aux services de soin. (Crane, 2008)

En effet, la TF/TS permet des économies de coûts supérieures à d’autres programmes de prise en soin dans les situations de délinquance juvénile. De même, chez les jeunes consommateurs de cannabis, la thérapie de famille s’avère moins coûteuse qu’une prise en charge ambulatoire en centre de jour. Dans les cas de dépression, la TF/TS a un coût équivalent à celui d’une thérapie médicamenteuse. Chez les personnes souffrant de troubles psychotiques, la TF/TS réduit le nombre d’hospitalisations. Enfin, la TF/TS donne lieu à une réduction des coûts, dans le sens où elle contribue fortement à réduire les doubles prises en charge au sein d’une même famille (Von Sydow, Beher, Retzlaff & Schweitzer, 2007).

Les découvertes issues de la recherche en psychothérapie montrent de façon indiscutable que pour de nombreux troubles psychiques, les TF/TS sont hautement recommandées tant pour leur efficacité que pour la durabilité de leur effet.

 

Parmi les avantages majeurs : la TF/TS contribue à alléger la souffrance des membres de la famille confrontés à une problématique psychique d’un de leurs membres. Ainsi, elles permettent d’éviter que ceux-ci nécessitent à leur tour une prise en charge thérapeutique individuelle ce qui constitue une substantielle économie pour le système de santé. Les études de coût-efficacité mettent en avant la rentabilité de ce type de prise en charge.

Au vu de ces résultats, nous soutenons le développement des approches familiales tant sur le plan de la pratique qu’au niveau de l’enseignement et de la recherche. La TF/TS est une intervention de qualité souvent complémentaire à d’autres prises en charge des problématiques psychiques.

La thérapie familiale/ systémique est efficace.

La TF/TS est particulièrement efficace lors de troubles graves et complexes nécessitant des prises en charge importantes et dans lesquels le patient n’est généralement pas demandeur du traitement :

  • Conduites antisociales et délinquance

  • Troubles des conduites alimentaires

  • Abus de substances

  • Dépression/ Suicidalité

  • Troubles psychotiques

  • Troubles psychosomatiques

Dans le cas de troubles organiques et/ou psychiques sévères, la thérapie familiale est optimale lorsqu’elle est combinée avec d’autres approches thérapeutiques.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.